Qu’en est-il du financement participatif dans l’immobilier ?

Si vous souhaitez devenir complètement indépendant sur le plan financier, vous avez sans doute déjà envisagé un certain nombre de voies pour y parvenir. Parmi celles-ci, peut-être avez-vous entendu parler du financement participatif. Il se décline sous plusieurs formes, notamment dans le monde de l’entreprise, mais également dans le secteur immobilier.
Quelles sont les spécificités de ce type de crowdfunding ? On vous en dit davantage au cours de cet article.

Le financement participatif, qu’est-ce que c’est ?

Aujourd’hui, le crowdfunding a gagné quasiment tous les secteurs. Le financement participatif avec Homunity étant un bel exemple de ce qu’il est possible d’entreprendre avec le concours d’une multitude d’investisseurs. Mais cette tendance n’est pas arrivée de nulle part.

Le crowdfunding immobilier

Tout le monde a déjà entendu parler des succès rencontrés par certaines plateformes telles que Kickstarter ou My Major Company. Le visage de la réussite liée à cette dernière étant sans aucun doute le chanteur Grégoire.

Ces portails ont vu le jour sur internet, où des artistes ou créateurs méconnus ont pu développer de nombreux projet grâce à l’appui de communautés acquises à leurs créations. Ces sites fonctionnent sur le principe du don contre don : en échange d’une certaine participation, des contributeurs reçoivent un exemplaire du produit une fois le projet abouti.

Ses déclinaisons dans l’entreprise

Progressivement, la perspective de pouvoir s’affranchir au moins en partie des modes de financement classiques a séduit le monde de l’entreprise. Le crowdlending est la première déclinaison de ce phénomène. Il offre l’opportunité aux TPE/PME de bénéficier d’apports privés afin de continuer à se développer.

Cela leur permet en effet de contourner le durcissement des conditions d’accès au prêt bancaire. Et pour chaque investisseur, c’est un bon moyen de booster son épargne. Chacun a ainsi la possibilité de devenir un véritable acteur de son économie locale.

La seconde déclinaison du financement participatif dans le monde de l’entreprise est le crowdequity. Il concerne les jeunes pousses et les startups. Ces dernières profitent des apports fournis par des investisseurs estimant qu’elles disposent d’un fort potentiel.

Alors même que les premières années d’existence d’une entreprise sont les plus difficiles, cette solution se présente à la fois comme une béquille et un tremplin. Une béquille, car elle leur permet de ne pas s’effondrer à la moindre difficulté, et un tremplin car elle favorise leur développement. De leur côté, les investisseurs perçoivent de véritables bénéfices grâce aux plus-values et aux dividendes dégagés.

La forme spécifique du crowdfunding immobilier

La spécificité du financement participatif dans le logement réside dans sa relative sûreté, même si certaines précautions doivent être prises. Là où le crowdlending et le crowdequity présentent un certain nombre de risques (notamment la faillite des entreprises concernées), le crowdfunding immobilier arbore quant à lui de vraies garanties.

crowdfunding

En s’engageant avec des plateformes dédiées à ce genre de pratique, les promoteurs disposent déjà d’un permis de construire. Les contributeurs ont donc l’assurance que les chantiers démarrent dès lors que les levées de fonds aboutissent.

Les promoteurs disposent alors d’un complément d’apport, qui leur permet de négocier des prêts bancaires à taux intéressant. Une fois que les logements construits sont vendus, les participants reçoivent une portion des bénéfices en fonction de la somme investie.

Cette dernière offre par ailleurs l’avantage d’être relativement libre, puisque les contributeurs peuvent généralement investir à partir de 1 000 euros. De petites sommes rendant accessible le crowdfunding aussi bien aux petits épargnants qu’aux plus gros investisseurs soucieux de diversifier leurs investissements. Il va donc sans dire que cette tendance a le vent en poupe et qu’elle ne cesse de séduire toujours plus d’adeptes !

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>